• Chroniques capillaire n°2 : Je prépare mon henné

     

    Bonjour !

     

    Aujourd'hui, je vous parle cheveux à nouveau pour un deuxième épisode de "Chroniques Capillaire" ! :D

     Cet article tournera autour de mon passage aux colorations végétales, à savoir le henné.

    Je vais vous partager mes premières impressions, les petites astuces que j'ai mises en place au fil des mois et ma façon de préparer mon henné pour un soin au top !

     

    Chronique capillaire : Comment je prépare mon henné ?



    Comme je vous le disais dans mon précédent article, après une prise de conscience sur l'état de mes cheveux, et un ras le bol des colos chimiques agressives; je me suis tournée vers le henné du Rajasthan de Aroma-Zone.

    Pas cher du tout (3,50€ pour 250g), entièrement naturel, et qui colore les cheveux dans des nuances acajou; ça me semblait niquel pour une première en tout cas! ;)

    Ma commande est arrivée en une semaine environ, et je trépignais littéralement à ce stade; vous vous souvenez ? ...Parce qu'après 3 mois sans faire des colorations, j'avais de sacrés repousses et pis j'avais très envie de voir l'efficacité de la chose ! ;)

     

    Chronique capillaire : Mon historique

     

     Alors ni une ni deux, je me suis armée de mon matériel, des quelques ajouts que j'avais prévu, et zou !

    La première fois, je l'ai fait trop épais, c'était un peu galère à appliquer...
    La deuxième, trop liquide...

    A ce stade, je m'énervais un peu de ne pas réussir à obtenir la bonne texture :P

    J'ai tenté un temps de le préparer juste à l'eau chaude, le congeler, puis le décongeler et d'enfin rajouter les ingrédients supplémentaires pour l'appliquer;
    dans l'idée d'intensifier le rouge comme je l'avais lu sur certains blogs et forums :)

    ...Ça ne s'est pas avéré particulièrement concluant, de même que l'utilisation du jus de citron.

    Donc j'ai cherché autre chose et forgé ma petite expérience... :)

     

     .   *   ☆   *   .

     

    Du coup, je vais vous révéler comment je procède à l'heure actuelle, les ingrédients que j'incorpore dans mon henné pour contrer l'effet astringent-desséchant du henné et profiter au max de cette colo-soin entièrement naturelle ! ❤︎

     

    Chronique capillaire : Comment je prépare mon henné ?

     

    Primo donc : le matos à prévoir :

    - Une cuillère en bois (qui risque de teinter et qu'on réservera de préférence pour ses hennés)

    - Un grand récipient (pour ma part, un grand saladier en verre bien épais et lisse, facile à nettoyer)

    - Éventuellement un mixeur à pied (pour homogénéiser la pâte si notre henné fait beaucoup de grumeaux et qu'on a du mal à les dissoudre à la main...)

     

    Bien que ne réagissant qu'avec les hennés contenants des sels métalliques (terriblement nocif),
    on évitera de préférence l'utilisation d’ustensiles en métal pour sa préparation de henné; par mesure de prudence.

     

    Chronique capillaire : Comment je prépare mon henné ?

    Chronique capillaire : Comment je prépare mon henné ?

    Chronique capillaire : Comment je prépare mon henné ?

     

    Ensuite : les ingrédients. J'utilise :

    ●  Environ 170g de henné du Rajasthan de chez Aroma-Zone

    ●  De l'eau tiède à chaude (pas bouillante: l'eau légèrement chaude facilite l'obtention d'une bonne texture mais la chaleur abime le henné qui perdrait ses propriétés colorantes)

      Une cuillère à café de bicarbonate de soude (Purifie le cuir chevelu, aide à "ouvrir les écailles du cheveu" pour fixer la coloration (tandis que l'acide (citron, vinaigre) et le froid referme les écailles du cheveux : à réserver pour après, au moment de sortir donc...)

      Trois cuillères à soupe de sirop de sucre (Hydratant. Ça fonctionne également avec du sirop d'agave)

    ●  Trois cuillères à soupe de glycérine végétale (Hydratant, humectant. Ne pas utiliser plus de 10% du total de la préparation de glycérine, sinon elle a tendance à dessécher au contraire)

      Une banane (Nourrit les cheveux, apaise le cuir chevelu... et aide à donner une bonne texture, légèrement crémeuse. J'ai constaté que la prise du henné était moins bonne si on incorporait une huile végétale, et il en va de même sur cheveux très gras... Logique, ça fait glisser le pigment et l’empêche de bien prendre...)

      Trois gouttes d'huile essentielle de Tea Tree, ou de Lavande Vraie (qui aide à foncer la couleur, grâce à  leurs concentration en terpènes, et aident toutes deux à purifier le cuir chevelu.)

     

    Libre à vous d'ajouter une autre huile essentielle selon ce dont votre cuir chevelu a besoin et manifeste,
    ou éventuellement une fragrance pour atténuer l'odeur de foin du henné si celle-ci vous dérange ;)

     

    Chronique capillaire : Comment je prépare mon henné ?

     

    A ce stade, on mélange tout ! ;)

    Henné + bicarbonate pour commencer. Puis j'ajoute la glycérine et le sirop de sucre.

     Puis l'eau chaude. Petit à petit, pour avoir une texture fluide* .
    (Et pas trop hein ;) Mieux vaut pas assez que trop, on peut toujours en rajouter par la suite si besoin...)

    Je rajoute la banane réduite en purée la plus fine possible et je mélange bien.

    Puis les trois gouttes d'huile essentielle de Tea Tree.

     Si la préparation comporte malgré tout des grumeaux qui seront dérangeants à l'application, il suffit de mixer son henné un coup (= métal. Il ne faut jamais utiliser de henné dans lequel il y ai des sels métalliques, c'est réellement très nocif.)


    * Le bicarbonate rend la préparation aérienne et mousseuse pendant un temps
    en réaction avec la chaleur de l'eau, c'est tout à fait normal :)

     

    Chronique capillaire : Comment je prépare mon henné ?

     

    A ce stade, la préparation doit être donc sans grumeau, et fluide.
    ...Un peu comme une pâte à gâteau :)

     

    Si au début la poudre est verte, la préparation elle devient plus rougeâtre
    au fur et à mesure que les pigments se développe...

     

    On ne tarde donc pas trop à passer à l'application ! :P

     

    .   *   ☆   *   .

     

    Et pour ça, voici quelques accessoires bien pratiques !

     

    Chronique capillaire : Comment je prépare mon henné ?

       Deux grosses pinces à cheveux (pour séparer la partie de mes cheveux qu'ils me reste à colorer
    et celle où j'ai déjà appliqué du henné) :)

       Éventuellement un pinceau de coloration (pour ma part je préfère appliquer mon henné avec mes mains, pour bien sentir où j'en ai déjà appliqué)

       Et, évidemment... des gants ! (Sans ça, vive les ongles oranges) ;)

     

    .   *   ☆   *   .

     

    Passons à l'application !

    Pour commencer, je relève l'intégralité de mes cheveux dans un chignon avec une de mes
    grosses pinces; à l’exception d'une fine séparation dans le haut de ma nuque.

    C'est cette mèche que je vais enduire de henné en premier lieu, et remonter progressivement :)

     

    Chronique capillaire : Comment je prépare mon henné ?

     

    Ensuite, je prélève sur le bout de mes doigts du henné, que je vais venir presser en racine de ma première séparation, et bien masser pour faire pénétrer à l'intérieur de cette mèche.

    Une fois les racines de ma mèche faite, je vais reprendre du henné et l'étaler sur toute la longueur de cette mèche.

    Ma première séparation est donc parfaitement "engluée" à ce stade, et je vais la replier sur elle-même puis l'attacher pour éviter de me tartiner et pouvoir continuer sans être dérangée ;)

     

    Chronique capillaire : Comment je prépare mon henné ?

     

    Et je remonte, séparation par séparation, en procédant de la même façon. :)

    Dès qu'une mèche est bien "engluée", je l'ajoute dans ma pince du bas et j'ouvre ma pince du haut contenant les cheveux restants pour délimiter la mèche suivante...

     

    Une fois que j'ai appliqué du henné sur tout mes cheveux, je défais la pince qui maintenait mes cheveux et je remonte toutes les mèches dans un chignon que j'attache avec un élastique.

    Je racle ce qui reste de henné dans le plat, et je viens combler les zones moins bien couvertes.

    Je prend mon rouleau de cellophane et je pose l'extrémité sur une de mes tempes (on peut également très bien utiliser un bonnet de douche en plastique ou un sac de courses en plastique).

    Puis je fais deux ou trois tours de ma tête pour couvrir l'intégralité de mes cheveux * et les garder protégés de l'air pour éviter que ça ne sèche (le henné colore tant qu'il est chaud et humide, et serra bien plus facile à rincer s'il ne sèche pas) :)

     

    * Attention à ne pas trop serrer le cellophane sinon ça risque de vous donner mal de tête
    et d'être inconfortable ou de remonter tout seul :P

     

    Ensuite, je place une serviette-turban à cheveux par dessus pour couvrir tout ça et maximiser la rétention de chaleur. Un foulard peut tout aussi bien faire l'affaire !

    Il ne me reste qu'à nettoyer toutes les zones où je me suis tartinée accidentellement ;)

     

    Et si, comme cela m'arrive souvent, on a joyeusement éclaboussé l'évier au passage,
    il suffit de prendre une éponge en paille de fer, et de grattouiller délicatement à l'eau chaude.
    Idem pour le plat et la cuillère que l'on a utilisé, et ça part tout seul ! ^^

     

    Et zou, c'est partit pour autant de temps qu'on le désire...
    Pour ma part, je laisse poser environ 8 à 10h afin d'obtenir un résultat le plus intense que possible :) (c'est hyper agréable de dormir avec un henné d'ailleurs je trouve ^^ Avec le chaud autour du crâne, ça me donne envie de roupiller et ça ménage comme ça ma nuque... Il suffit de placer un vieil essuie sur l'oreiller pour le protéger au cas où l'on bouge un peu et pouf, dodo en 3 secondes chrono :P )

     

    .   *   ☆   *   .

     

    Et une fois qu'on a laissé poser autant de temps qu'on le souhaitait, il suffit d'enlever le cellophane en le faisant glisser et hop à la douche !

    Je commence par laisser couler l'eau sur mes cheveux pour dégrossir la matière à enlever et je masse mon cuir chevelu en soulevant du bout des doigts les racines.

    J'évite surtout de frictionner pour ne pas les emmêler ;)

     

    Une fois mes cheveux bien rincés (et jusqu'à ce que l'eau soit la plus transparente possible) ; j'applique une noisette d'après shampooing sur mes pointes et longueurs pour bien démêler, et je laisse poser le temps de me laver. :)

    Il ne reste plus qu'à finir le rinçage, en appliquant son eau de rinçage (au vinaigre ou au citron) ou à l'eau froide comme moi; pour resserrer les écailles du cheveux et faire briller.

     

    Puis je termine de la même façon que lorsque je me lave les cheveux : je presse mes cheveux avec délicatesse dans ma serviette pour qu'ils rendent le maximum d'eau, je répartit une pointe d'huile de coco sur les longueurs et je les enroule dans une serviette à cheveux en microfibres pour les laisser sécher tranquillou...

     

    Le henné absorbant le sébum du cuir chevelu, je peux laisser mon henné
    faire son oxydation et révéler sa couleur pendant 3 ou 4 jours sans soucis ! :)

     

    .   *   ☆   *   .

     

    Voici ce que rendent mes cheveux à la lumière artificielle.

    1001 nuances et reflets, des cheveux casi multicolores...

     

    Chronique capillaire : Comment je prépare mon henné ?

    Chronique capillaire : Comment je prépare mon henné ?

    Chronique capillaire : Comment je prépare mon henné ?

    Voir tout à fait multicolores ! :D

    Et devinez quoi ? J'adore ça !  ❤︎

     

    Le henné m'a donné encore plus de volume.

    Il m'a gainé les cheveux pour mieux les définir.

    Il purifie le cuir chevelu de façon spectaculaire.

    Les cheveux plus épais et plus solide.

    Et évidemment, dans le cas de henné Lawsonia inermis
    (et non le Cassia italica, qui est le henné neutre), il colore...

    Les couleurs sont profondes, intenses, vibrantes.

    Et pour finir, le henné accélère la pousse !

     

    En l'espace d'un an, j'ai coupé progressivement plus de 20 cm de longueurs très abimées grâce au Créaclip (dont je vous parlerai la semaine prochaine...)

    Et j'ai les cheveux aussi longs qu'à l'époque aujourd'hui; et en bien meilleur état ! ❤︎

     

    .   *   ☆   *   .

     

    Alors, oui. Le henné, c'est un peu plus long... Il faut faire son mélange et l'appliquer, ce qui est peut-être (et encore) un peu plus fastidieux qu'une coloration chimique.

    MAIS ! Il ne brûle pas les voies respiratoires, n'est pas nocif ni pour nous ni pour la planète.

    Il est entièrement personnalisable et déclinable pour en faire un soin et une coloration sûr-mesure.

    ET : il n'abime pas les cheveux, tout le contraire même !  ❤︎

     

    Donc après un an de henné maintenant, je vous le dit : j'adore le henné ! :)

     

    Et il me tarde d'ailleurs de passer commande sur Hennés et Soins d'Ailleurs ! Plein de plantes me font envie en plus du henné, ou pour l'enrichir et personnaliser d'avantage sa couleur !

     

    .   *   ☆   *   .

     

    Suite au prochain épisode...
    Je vous dis à mercredi prochain !  ❤︎

     


     

         Et vous ? Addict aux hennés et poudres tinctoriales ?      
         Quels sont vos ingrédients chouchous ?      

     

     

    Prenez soin de vous,
    et du monde qui vous entoure !

    The Sparkling Cucumber Melon Cream

    « Chronique capillaire : Mon historiqueChroniques Capillaire n°3 - Se couper les cheveux avec le CréaClip »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Leven zelna
    Mercredi 25 Mars 2015 à 15:16
    Coucou...le rendue est splendide...j'adore la couleur! Moi je melange le hénné avec du thé noir et une cuil d'huile d'olive...rien d'autre! Mais ta recette a l'air tres bien...je dupplique pour faire ta version...:)
    2
    Mercredi 25 Mars 2015 à 15:24

    Merci ! Je suis très contente de ce rendu, qui change du tout au tout selon la lumière et le mouvement ! ❤︎

    Je n'ai jamais essayé avec du thé noir, à tester !
    Est-ce que ça ne t'assèche pas trop les cheveux vu que tu n'ajoutes pas d'agent hydratant ? :)

    Dis moi si tu testes si tu constates un changement ;) !

    Bisous et merci de ton petit mot !

    3
    jess
    Jeudi 26 Mars 2015 à 18:49

    Coucou :)


    - 8 - 10 h ça fait pas un peu long ?


    tu as les cheveux gras normalement non?

    4
    Jeudi 26 Mars 2015 à 19:35

    Hello Jessica :)

    J'ai les cheveux normaux en racine et plutôt secs en longueurs, je les lave une fois par semaine, donc non, ils ne sont pas gras :)

    Tu peux laisser poser ton henné le temps que tu veux.
    Plus tu le laisses poser et mieux tu profites du soin, et au plus les pigments peuvent se développer. :)
    ...Moi j'aime le laisser poser pendant la nuit pour ne pas avoir mal à la nuque et profiter au max du soin tant qu'à faire ;)

    Si un jour tu arrêtes les hennés ou que tu les espace beaucoup dans le temps, la couleur s’affadira peu à peu...
    Il faut savoir que le premier henné est celui qui accroche le moins , mais au fur et à mesure que les couches s'accumulent sur ton cheveu, il le gaine, le renforce et le colore de façon de plus en plus intense et durable. :)

    J'espère avoir répondu à toutes tes questions ? :)

    Bisous !

    5
    jess
    Jeudi 26 Mars 2015 à 21:20
    Merci pour toute ces précisions! :)

    Aller une dernière pour la route :
    le bicarbonate, c'est bien pour la pigmentation?

    Merci
    6
    Vendredi 27 Mars 2015 à 09:28

    Avec plaisir :)

     

    Le bicarbonate va aider à ouvrir les écailles du cheveux en douceur pour que le henné puisse mieux accrocher, donc en un sens, oui ^^

    Et il est nécessaire pour obtenir un ph assez basique pour lors de l'utilisation de l'indigo par exemple.

     

    Je te recommande d'aller jeter un oeil également sur le blog d'une Gobelalune, elle a réalisé des expériences très intéressantes au sujet du henné and cie :
    https://leblogdunegobelalune.wordpress.com/2014/03/17/henne-garance-orcanette-citron-et-congelateur-vous-avez-6-heures/

     

    Bisous et bon futur henné ! :D

    7
    Sheley
    Vendredi 3 Avril 2015 à 12:11

    Le raja donne des tons rouges comme ça?

    Ils sont superbes en tout cas !!

    8
    Vendredi 10 Avril 2015 à 01:05

    Bonjour Sheley ! :) Merci tout d'abord de ton petit mot !

    Oui, le henné du Rajasthan peut donner des teintes aussi rougeoyantes si ta couleur de base est claire et que tu laisses poser longtemps ^_^
    Au besoin, tu peux ajouter de la garance afin de mieux équilibrer le côté naturellement cuivré du henné ;)

    Bisous !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :